slogan
Espace membre

Autonomie et Responsabilité

Premières pistes de réflexion...

Elle est déjà acquise pour les universités, elle est en question pour l’enseignement secondaire. L’autonomie est le concept-clé d’une modification profonde d’un système éducatif français qui cherche à devenir plus souple, plus moderne et plus efficace.

La Loi de Responsabilité des Universités (LRU), promulguée en 2007, permet aux universités de gérer elles-mêmes leur budget, leur politique de ressources humaines et leur politique stratégique. Elles doivent être ainsi mieux armées pour prendre part à la compétition de plus en plus âpre et mondialisée que représente l’enseignement supérieur aujourd’hui. Surtout, la LRU place les universités face à leurs responsabilités juridiques, financières et politiques. 

L’autonomisation des collèges et lycées aurait pour but d’adapter l’enseignement secondaire aux réalités de son temps, notamment à un public devenu hétérogène. L’introduction des projets d’établissement, puis récemment la possibilité de recruter des professeurs pour des « postes à profil » ont permis de développer certains axes d’éducation propres pour mieux répondre aux besoins prioritaires des élèves.

Cette responsabilisation des établissements éducatifs est certes porteuse de progrès, mais fait apparaître certains dangers : elle doit être menée avec les fonds nécessaires pour ne pas équivaloir simplement à un désengagement de l’Etat ; elle ne doit pas aboutir à une hiérarchisation des établissements ni à un accroissement des inégalités. Enfin, elle ne doit pas consacrer des directions trop puissantes et miner l’autorité de l’équipe pédagogique.

L’autonomie est une tendance profonde des systèmes éducatifs modernes ; à nous de voir à quelles conditions elle est soluble dans l’idéal égalitaire de la République.

Si vous souhaitez participer à cette réflexion et y apporter votre contribution, n’hésitez pas à nous contacter : contact@revolutioneducative.com

Sondage

Que pensez-vous de la refondation pour l'école ?

Très bien
Bien
Moyen
Mauvais

Réseaux sociaux

Suivez-nous sur :

FacebookTwitter