slogan
Espace membre

L'Université Numérique

Premières pistes de réflexion...

Alors que la révolution numérique est enclenchée depuis longtemps, l’université française ne semble pas avoir complètement accroché le wagon des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Ce sont pourtant d’importantes opportunités de développement qui sont ainsi laissées de côté. D’autant plus quela nouvelle génération, qui viendra dans quelques années occuper les bancs de l’université, a parfaitement intégré le numérique comme un élément structurant des pratiques quotidiennes.

Les enjeux sont multiples. Il s’agit d’abord pour les universités de faire entrer le numérique dans l’enseignement.Pour cela, il ne suffit pas d’ajouter un module informatique dans les formations universitaires : la révolution numérique modifie profondément le rapport au savoir. Avec les TIC, l’étudiant devient lui-même acteur dans la construction de son capital cognitif. Les universités doivent repenser leurs méthodes pédagogiques en tenant compte de ce nouveau paramètre fondamental.

Ensuite, la présence des universités françaises sur les réseaux de partage et d’échange en ligne reste encore trop faible. L’accès à des cours en ligne, l’offre de formation à distance, la diffusion des savoirs sont autant d’éléments sur lesquels la France accuse un retard important. Ce retard de la France en termes de numérisation des formations d’enseignement supérieur risque d’handicaper sa compétitivité à l’internationalet de rendre plus difficile l’insertion professionnelle d’étudiants qui seront restés en marge du développement des TIC.

Mais la numérisation de l’enseignement supérieur soulève aussi de nombreuses questions, concernant la qualité de l’offre des formations numérisées : ce que l’on gagne en diffusion, ne le perd-on pas en qualité de formation, étant entendu que le dialogue et la proximité entre étudiants et enseignants contribuent largement à cette qualité ? Ce que l’on gagne en termes d’accessibilité du savoir, ne le perd-on pas en termes de prestige de la formation ? Le diplôme obtenu par une formation à distance est-il strictement équivalent au diplôme traditionnel ?

Il ne s’agit évidemment pas de continuer à ignorer les possibilités offertes par le numérique. Les TIC doivent désormais faire partie intégrante du système de l’enseignement supérieur. Mais les modèles sont encore à inventer : il s’agit de travailler au rattrapage du retard français quant à la numérisation de l’enseignement, en en concevant les modalités les plus judicieuses.

Si vous souhaitez participer à cette réflexion et y apporter votre contribution, n’hésitez pas à nous contacter : contact@revolutioneducative.com

Sondage

Que pensez-vous de la refondation pour l'école ?

Très bien
Bien
Moyen
Mauvais

Réseaux sociaux

Suivez-nous sur :

FacebookTwitter