slogan
Espace membre

Les Enjeux du Numérique

Premières pistes de réflexion...

A l’heure où le numérique modifie notre rapport au monde, à l’espace et au temps, l’école est en retard par rapport au monde professionnel et à la sphère privée : ces deux univers sont marqués par une présence très forte des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC), qui sont désormais largement ancrées dans les habitudes sociales. Le système scolaire peut-il encore faire l’impasse sur la question du numérique ? Cela reviendrait à ignorer les questions d’avenir : une politique éducative cohérente doit urgemment intégrer ces enjeux. Mais comment ?

Les enjeux du numérique vont bien au-delà de la simple question de la culture informatique. En réalité, la question de la culture numérique en sous-tend une autre, celle de savoir ce que peut et doit être une pédagogie moderne. En effet, l’appropriation par les individus des TIC définit un autre rapport au savoir, selon une logique non plus d’accumulation mais plutôt d’action.

Alors que l’accès au savoir tel que proposé par l’école aujourd’hui demeure restreint et très encadré, le rapport au savoir par l’intermédiaire des TIC se fait selon une logique d’action potentiellement illimitée permettant à chacun de « savoir comment savoir », « d’apprendre à apprendre », de construire son propre savoir.

On comprend ainsi que les implications de la culture numérique s’étendent bien au-delà de la question de la maîtrise de l’outil informatique. Par conséquent, intégrer le numérique au système scolaire ne saurait se réduire à le constituer comme option, ni même comme objet d’étude obligatoire.  C’est une approche globale et pragmatique du numérique dont notre système éducatif a besoin. Les possibilités offertes par le numérique ne doivent plus être négligées : au contraire, elles doivent permettre de définir un nouveau paradigme en matière pédagogique.

Mais la révolution numérique doit s’accompagner d’une réflexion en profondeur sur la nécessité de préserver l’enseignement de l’écriture manuscrite. Il ne s’agit pas de céder à la confiance disproportionnée dans les avantages de la technique : il est par exemple démontré que les gestes de l’écriture manuscrite favorisent l’aptitude à la lecture, la mémorisation, l’orthographe, la capacité à se représenter ce que signifient les signes….

Si vous souhaitez participer à cette réflexion et y apporter votre contribution, n’hésitez pas à nous contacter : contact@revolutioneducative.com

 

Pour aller plus loin...

- 28/06/2011 Éducation : La Corée sort première de la nouvelle enquête PISA de l’OCDE sur la culture numérique, OCDE.

« Les technologies numériques offrent des possibilités immenses pour faire participer plus activement les élèves à l’apprentissage en classe, mieux adapter ce dernier aux besoins de chacun et leur donner accès aux travaux de recherche et d’analyse réalisés dans le monde entier », a déclaré Barbara Ischinger, Directrice de l’Éducation à l’OCDE.

http://www.oecd.org/document/29/0,3746,fr_21571361_44315115_48268957_1_1_1_1,00.html

Sondage

Que pensez-vous de la refondation pour l'école ?

Très bien
Bien
Moyen
Mauvais

Réseaux sociaux

Suivez-nous sur :

FacebookTwitter